Départ : Tallard ou Laragne-Montéglin (05), Monétier-Allemont, longer le canal EDF par sa rive droite,vers le nord. La Petite Queylane,petite route à gauche, parking 610m.

Point culminant : Pic de Crigne, 1263m . (+200D en remontées)

Voici une belle boucle prise dans notre revue Montagnes-magazine, un hors- série sur les itinéraires sauvages, décrits par Pascal Sombardier. A savoir qu'il faut, en plus d'une carte, un bon sens d'orientation pour la recherche d'itinéraire  quand il n'y a pas de balisages, pas de cairns. La boucle présentée passe par la face nord de la falaise où débute la vire d' accès au Pic de Crigne, il a fallu se battre un peu avec la végétation avant de remonter sur la crête. Attention pour le retour par le joli passage de La Porte, qui permet de longer la superbe falaise de Ventavon, il faut avoir l'oeil pour dénicher ce petit couloir permettant de revenir dans le cirque de Crigne par quelques pas d'escalade (III). Sinon, prévoir un véhicule au "Villar"et descendre depuis le passage de La Porte. Il est aussi possible de faire un aller-retour sur la vire,  malgré un petit pas d'escalade.

 

Depuis le parking, nous suivons le sentier balisé pour atteindre La Bergerie de Basse-Crigne, restaurée. Une barrière, délimite l' espace réservé aux chevaux "sauvages" qui peuplent continuellement tout le secteur. Depuis la bergerie, il suffit de se diriger au  mieux(nord-est), parmi toutes les sentes des chevaux, vers la falaise inondée de soleil, en se dirigeant vers la vire diagonale que l'on devine à gauche du sommet .

 

Pic de Crigneen montant...

 

 

 

 

 

 

 

 

Pic de Crigne, sa vire

bergerie de Basse-Crignebergerie de Basse-Crigne

 

 

 

 

 

 

Au pied de la falaise, la sente mène sur la gauche sur la vire rocheuse, suivi d' un court passage plus exposé, avant de rejoindre la rampe finale, menant au sommet du Pic de Crigne.

Pic de Crigne, sa virePic de Crigne, sa vire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vue est superbe, au nord La Petite Ceüse et sa grande soeur devant le Dévoluy, vers l'est, les sommets du Gapençais, des Écrins, puis les Alpes ....Au sud, le Canal de La Durance, les vergers alignés des pommiers. A l'ouest, nous voyons notre itinéraire....

 

 

 

vers TallardIMG_7055dans le retro, et à l'ombre, la suite

 

 

 

 

 

 Pic de Crigne

 

 

 

 

 

Nous revenons sur nos pas vers l'arête, mais juste avant,  une sente escarpée part à droite en descendant, puis traverse sous la barre à l'ombre, pour enfin remonter sur la crête ( au soleil sur la photo). De là, le pic de Crigne nous parait bien plus effilé... Nous  continuons vers l'ouest, laissons un sentier sur la droite, tout en restant sur la crête, puis contournons vers le sud en suivant des marques jaunes. Quelques chevaux sauvages paisaient au loin,  nous continuons jusqu'au carrefour du Col des Selles, point 1352 sur IGN. Nous partons à gauche, direction Roche Courbe, sans issue, puis l'on rejoins une intersection, où un panneau en bois indique "Le Villar" sur notre gauche. Juste après, un cairn nous montre le sentier menant au passage de "La Porte" large brèche entre les roches.

 

La Portefalaises de Ventavon

 

 

 

 

 

 

 

 

 Au niveau du passage de La Porte, nous traversons le lit d'un ruisseau asséché, et montons vers cette belle roche aux tons ocre et gris. Un sentier part sur la droite pour "Le Villar", mais nous restons sur la sente des grimpeurs qui va longer la base de cette falaise. Nous passons un bon nombre de voies d'escalade, des cordes fixes sont là pour certains accès, le chemin est toujours bien tracé sur environ 600m. Il s'estompe un peu sur la fin, c'est la dernière dalle des grimpeurs, nous passons un couloir sur notre gauche, puis il n'y a plus vraiment de traces. Il faut prendre dans les gradins, envahis par la végetations, un peu en diagonale vers la droite, pour viser un rocher genre "menhir"  placé au pied du couloir où un tronc d'arbre sera bien utile pour l'escalade. J' ai quand même eu besoin de la corde, au cas où....

 

accès au couloircouloir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  On sort sur la droite, puis grimpons au mieux les gradins d'un entonnoir, pour déboucher sur la crête vers le point 1194. Là, il faut repérer la piste de la Bergerie de Haute-Crigne qui passe juste en dessous, la rejoindre au mieux par le bois, et la remonter sur notre gauche vers l'ouest......A cette heure ci, nous sommes à l'ombre, c'est la partie monotone du retour. Nous allons jusqu'au replat dans un virage, et prenons sur la droite un sentier balisé de traits jaunes permettant de descendre à la ruine de La Bergerie de Haute-Crigne. A la prochaine intersection, il suffit de garder le sentier de gauche qui rejoins la Bergerie de Basse-Crigne et donc l'itinéraire du matin......

 

 

Voici une superbe boucle, avec un D+ raisonnable mais prévoir quand même 6 à 7 H .....

Pic de Crigne en fin de journée....