Départ : Campement de Soraypampa,  3800m

Point haut : Col de Salcantay, 4600m        D+ 800m        D- 1600        8h de marche

La veille, nous sommes arrivés au campement en mini-bus sur 25km de piste interminable depuis Mollepata. Le trek organisé par d'autre agence prévoit une journée de randonnée entre Mollepata et le campement, mais il n'y a rien d'interressant. Par contre, nous regrettons d'arriver en fin d'après midi, car il était possible d' aller voir en 2hrs, le beau lac émeraude Humantay.  Notre campement étant déja installé,  nous avons fais connaissance des cuisiniers et muletiers, tous sympathiques et professionnels. Notre toute première journée de trek, va nous conduire au magnifique Col de Salcantay situé à 4600m, notre première difficulté aussi.... Le souffle va nous manquer rapidement, nous devons ralentir malgré le sentier qui n'est pas si pentu que ça, et nous mettrons 3 hrs pour les 800m de dénivelé+ !! 2 Petites déceptions : nous sommes à l'ombre les 3/4 de la montée, c' est bien dommage pour l' impressionnante  face glaciaire du Salcantay, si près.... Pas très loin du Col se niche un autre lac glaciaire, mais notre guide a préféré ne pas perdre de temps pour le repas prévu au camp (il aurait fallu un picnic).....Malgré tout, les paysages de montagnes sont variés, glaciers, moraines, sommets rocheux, alpages et foret.....superbes....

le Nevado TucarhuayLe Salcantay

 

 

 

 

 

 

 

 

en montant...en arrière....

 

 

 

 

 

 

 

 

en montant...en montant...

 

 

 

 

 

 

 

 

Col du Salcantayen montant...

 

 

 

 

 

 

 

 

chaine Vilcabamba

 

Le Salcantay, 6271m

Après la pause photographique, la longue descente sur un sentier pierreux et poussiéreux, peu commencer pour rejoindre le plateau herbeux où notre équipe nous attend  pour le repas de midi. Face à nous vers l'ouest, Le Pumasillo....

P1010407 (2)

dernier zoom......

P1010409

Le Salcantay, 6271m

P1010414P1010408

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons atteint le paturage d' Huaramachay en même temps qu' une belle nappe de brouillard, mais heureusement, notre tente "mess" était monté pour le repas. A partir de là, s'ensuit une descente longue et pénible au milieu d'une foret poussiéreuse, jusqu 'à rejoindre quelques heures plus tard, le petit hameau de Collapampa un peu plus loin que " Chaullay" mais bien plus tranquille,  pour notre campement du soir.