Départ : campement de Riticancha, 4730m

Point culminant : Col du Condor, 5200m

environ 6 hrs de marche pour un D+ : 500m    et D- : 320m

campement au bord du Lac Sibinacocha

 

Voici la journée tant attendue puisque nous passons le Col du Condor, à 5200m d'altitude, point le plus haut de notre séjour au Pérou. Heureusement, le dénivelé + n'est pas important, mais mon rythme restera lent malgré tout, ce qui laisse du temps à la contemplation  du plus beau paysage du trek. Ce matin là, une famille entière du hameau est venue nous rendre visite, et récuperer ainsi quelques parts de nourriture, en plus du petit paiement pour la nuit passée sur leur terres. Ce sera les seules personnes que nous croiserons dans la journée ! Au départ du campement, nous remontons tranquillement une belle vallée, en évitant les ruissellement d'eau encore gelés. Celle-ci est fermée par un cirque rocheux, où le sentier devient plus raide pour franchir les barres grâce à une petite vire !!! Nous sommes dans notre élément, et ce décor minéral nous change des alpages précédemment parcourus.

 

P1020089

 

Le vallon, en arrièreP1020107

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vallon, en arrière

diversité des couleurs

 

 l' accès au col du Condor se fera par une traversée évidente et facile, entre les petits barres rocheuses sur la gauche du cirque.....

20170812_095856à gauche, la vire...

 

P1020122_LI

 

vers le Col du Condor

 

zoom .....

 

dernier zoom sur l'Ausangate

dans le rétro, la vallée

20170812_105826

 

Deux cairns semblent indiquer le Col du Condor, et l'on m'attend malgré le vent froid, assez fort alors l'émotion me gagne un peu......mais ce ne sera qu' une fausse joie car Robinson, notre guide me suit et nous montre le véritable col ............un peu plus loin, un peu plus haut........

20170812_110316

20170812_110354

 

 

 

 

 

 

 

sous le Col du Condor, paysage lunaire

un plus loin, un peu plus haut....

Enfin j' arrive au Col du Condor à 5200m, fatiguée, émue, gelée, mais j'admire le paysage, et je savoure le bonheur d'être là...   derrière moi, notre équipe et leurs mules nous rattrapent, mais ne s'arretent pas longtemps !!! Une fois le groupe réunis, nous faisons une bonne pause pour apprécier ce grandiose panorama ....

en arrière depuis le Col du Condor...

Col du Condor, 5200m

 Zoom sur la Laguna Sibinacocha et de la grande calotte glaciaire la plus étendue des zones tropicales au monde  : Quelccaya

au loin, la laguna Sibinacocha

Col du Condor, 5200m

 

Col du Condor, 5200m

Pour la descente, nous prenons le sentier bien tracé dans un petit pierrier jaune pale, et sans perdre de dénivelé, nous partons en traversée vers le nord. Nous découvrons, bien a l'abri, notre cuisinier qui nous attend  sur un petit coin herbeux. Le repas simple mais bon est préparé le matin, et servi à l'assiete, le luxe !!! Une heure plus tard, le groupe se remet en marche pour une légère remontée sur un large col sans nom, au décor toujours minéral...

 

Le col du Condor, dans le rétro

Col sans nom...

de nouveaux sommets glaciaires au loin, Le Pico Tres, Le Nevado Chumpe

P1020165

Nous filons vers l'est, sans trop descendre vers les alpages,  et gardons la crête minéral sur notre  droite sous laquelle nous découvrons des vigognes d'un peu plus près....

P1020173

P1020174cassure nette d'un pan de glace

 

 

 

 

 

 

 

 

La Laguna Sibinacocha apparait ....

  Lac Sibinacocha

 

Laguna Sibinacocha

un petit air de Far West

P1020203

Comme tous les jours, le camp est pratiquement installé.....Chacun file dans sa tente, se lave un peu avec la bassine d'eau chaude, se repose, et attend le moment ou l'on nous sers les boissons chaudes revigorantes, dans la tente mess..... Rapidement, le soleil passe derrière les 6000m, et la  nuit arrive vers 17h sans lumières orangées à l'horizon !!!

laguna Sibinacocha, campement

laguna Sibinacocha, campement

 Les formes pyamidales sont des empillages de briques, fabriquées d'un mélange de terre et paille, qui sèchent pour les constructions de maisons.