Départ : Arvieux,(05)  Brunissard, Pré des Vaches, parking 1966m. 

Point culminant : Col des Ayes, 2477m.

Et bien nous cloturons ces 5 jours magnifiques par un désolant but au pied du Pic de Beaudouis, sommet un peu difficile surtout sans topo précis.  Dommage, pour la vue qu'il doit offrir, si près du Col d'Izoard avec d un coté le Briançonnais et de l'autre, le Queyras. Nous avions privilégié ce coin, sur notre route de retour par le Col d'Izoard, car le secteur des Chalets de Clapeyto, est une belle randonnée, repérée dans les bouquins sur le Queyras de notre chambre d'hôte. Le Pic de Beaudouis n'est pas balisé et notre topo, vu rapidement la veille, parlait d' une directissime dans un pierrier en face ouest, atteint depuis le Col des Ayes.

Hors saison estivale, depuis le 1er parking, il est possible de continuer 5mn sur la piste pour le parking de Pré Premier,  un très joli coin bucolique qui doit etre envahi en été. Nous poursuivons sur la piste sous de belles parois (site d'escalade) et arrivons au tout premiers chalets pour l'intersection du Col des Ayes, sur notre droite. La montée est régulière et facile, au milieu des alpages désertés.

 

Pré PremierPré Premier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en arrière

 

vers le Col des Ayes...Crête de l' Alpaliar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Col des Ayes, 2477mCol des Ayes, 2477m

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers le Briançonnais et toujours, au loin les Aiguilles d'Arves servent de repères...

vers Briançon, au loin les Aiguilles d'Arves

 

A partir d'ici, nous partons sur la droite en contournant la bosse, puis une autre pour se trouver au pied d'un pierrier bien raide ... certes, en contre-bas il y a bien une sente qui part en traversée mais sur notre topo ça passe là !!! Je suis septique mais on verra bien si ça monte ou pas ?

 

vers la droitedans le rétro, le col des Ayes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la directe dans le pierrier

Quelques traces à gauche des rochers, mais c'est raide au dessus, nous partons alors sur la droite mais le pierrier est vraiment instable, et quand il devient un peu trop pentu,  on décide de stopper là! Pourtant ce n'est pas notre première pente, ni notre premier pierrier, mais on ne le sentait pas, c'était peu etre la fatigue cumulée....Nous redescendons prudemment, et prenons ce premier vallon sans passer au Col des Ayes. Au départ de la sente en traversée vers le sud, il y a bien un cairn, mais nous n'avons plus l' envie de remonter et nous le regretterons car il ne restait qu'une heure pour atteindre le sommet ! Une sortie mal préparée et c'est le but alors dommage car la traversée était bien la voie normale du Pic de Beaudouis, et le pierrier une alternative. Heureusement la descente sous les " pénitents" est belle et sauvage , avant de rejoindre la piste de ce matin.

Pic de Beaudouis, face ouestPic de Beaudouis, face ouest

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en arrière, dans la pente

rien ne tient...

 

falaises ouest